1. Accueil
  2. Votre commune
  3. Actualités

Le 8 mai 2021

Le discours du maire devant le monument aux morts de Birlenbach :

Nous voici une nouvelle fois réunis devant ce monument pour nous souvenir.

A cause de la pandémie en cours, nous ne pouvons être guère nombreux.

Mais rappelons nous ce que signifie le 8 mai. Pas la simple victoire sur un peuple ennemi, mais la libération du joug de la dictature. Pour cela je voudrais illustrer de façon concrète à quoi nous avons échappé.

Il y a 80 ans, 1941 fut l’année de la mise au pas.

Suite à la Défaite de 1940, L’Alsace et le département de la Moselle ont été intégrées d’office au Reich allemand. Les Réfugiés ont pris la surprise en pleine face. Ils croyaient retourner chez eux, mais ils n’étaient plus vraiment chez eux.

1941 fut vraiment l’année de la mise au pas de la population :

D’abord leur tri entre Reichsdeutsche ( vrais allemands) par exemple pour les blessés de la 1ère guerre mondiale ou d’après leur arbre généalogique. Volksdeutsche ( qui n’étaient allemands que par la langue et leur lieu de naissance) et les autres juifs, tziganes, slaves etc… les sous-hommes, les Untermenschen

L’interdiction de tout ce qui pouvait rappeler la France, « Raus mit dem Welschen Plunder ». Germanisation des noms de famille et des prénoms, des noms de localités, de rues, des monuments…Dans la vie courante, un mot de français, le port d’un habit français comme le béret, posséder un drapeau ou un fanion français pouvait vous valoir au mieux une amende , souvent un séjour au camp de Schirmeck, camp de rééducation comme ils sont connus dans d’autres dictatures.Un système de surveillance généralisé a été progressivement mais rapidement mis en place. Les enfants étaient questionnés à l’école sur les attitudes de leurs parents.

Voici un cas particulier mais qui illustre bien ce que furent ces temps et cette guerre. Je veux parler de Antoine Matter dont le nom est gravé sur cette pierre et dont le destin nous est relativement bien connu.

Né en 1914, donc né allemand, dans une famille qui, française avant 1871 était devenue allemande après la guerre de 1870 lorsque l'Alsace a été intégrée au Reich allemand comme prise de guerre. En 1919 Toute la famille a retrouvé la nationalité française et Antoine a grandi dans la culture et la langue française. A la fin de ses études, il est devenu instituteur donc fonctionnaire français et officier de réserve de l'armée française après son service militaire. En 1939, marié à Gertrude Solt, la fille de l'instituteur de Birlenbach et père d'un enfant il a été incorporé dans l’armée française et a servi contre l'armée nazie. Après la défaite de mai 1940, démobilisé il est revenu chez lui. Il s'est retrouvé Allemand sans être prévenu et n'a plus pu exercer longtemps son métier car en tant qu'ancien officier français il était considéré suspect et, visiblement il était réfractaire à sa germanisation. La jeune famille a trouvé refuge chez les beaux-parents d'Antoine ici même dans le logement de l'école. En tant qu’ancien officier Français, il a échappé un temps à l’incorporation dans l’armée allemande. Mais, au printemps 1944, rappelé par l'armée nazie il a refusé de porter l'uniforme contre lequel il s'était battu quelques années auparavant. Cela lui a valu un internement à Cernay en compagnie d'autres anciens officiers français alsaciens et mosellans. Ils ont fait l'objet de tentatives par privations, chantage dont des menaces envers leurs familles de leur faire accepter d'intégrer la Waffen SS .

Ceux qui comme lui ont refusé ont été transféré en camp de concentration en Allemagne. Antoine Matter est mort en déportation en avril 1945 certainement à Drütten dans un camp de concentration près de Schwerin dans le Land de Meckelembourg-Poméranie. Combien d'autres et de beaucoup de pays ont souffert, sont morts ou ont été broyés par les totalitarismes. Ne les oublions pas et sachons apprécier et défendre notre liberté mais aussi celle des autres contre ceux qui voudraient imposer leurs règles personnelles à tous.

 

Nos morts de la guerre de 1939-1945  commémorés

 Drachenbronn                                                                   Birlenbach

 

M. VOLLE Marius                                                              M. WANNER Chrétien

 

M. VUILLERMOZ Jean                                                      M. GORGUS Henri

 

M. PILOT Henri                                                                  M. SCHEER Henri

 

M. GAUDIN Yves                                                               M. WERLY Henri

 

M. HELFRICH Daniel                                                         M. MATTER Antoine

 

M. HELFICH Emile

 

M. HELFRICH Louis

 

M. HAUSS Henri

 

M. LINDNER Ernest

 

M. SCHMITT Charles

 

M. WOLFSTIRN Paul

 

M. ZIMMERMANN Frédéric